*Stéphanie CADEAU*

Née le 4 avril 1973 à Château-Gontier

Décédée le 24 juin 2024 à Rennes

 

 

Rennes, La Chapelle-Thouarault, Cajarc,

Nous avons la profonde douleur de vous faire part du décès brutal de

Stéphanie CADEAU

survenu le lundi 24 juin 2024, à l’âge de 51 ans.

De la part de :

Louis et Emma ses enfants ;
Michel et Liliane (†) ses parents ;
Marlène et Lucie ses sœurs ;
Yoann son beau-frère ;
Coline et Adel son neveu et sa nièce.

La cérémonie sera célébrée le lundi 1er juillet 2024 à 14 h 30, au crématorium de Vern-sur-Seiche.

Stéphanie repose au funérarium de Chantepie (35). Les visites ont lieu entre 14h et 18h.

Ni fleurs, ni couronnes.

Une cagnotte pour les dons a été mise en ligne ICI.

L’équipe de la coopérative est à votre disposition pour toute demande d’informations complémentaires au 07 63 63 55 25.

 

Discours Louis

 

Notez que si je suis seul ici, tout ce que je m’apprête à dire vient aussi du cœur de ma petite sœur Emma.

Maman a énormément donné aux autres, trop parfois, et n’a malheureusement pas toujours reçu suffisamment en échange.

Je pense que ce n’est pas un hasard si son nom de famille est « cadeau ». Quelque chose qu’on offre sans rien attendre en retour.
C’est cette mentalité qu’elle appliquait dans la vie. L’altruisme. Et moi-même je suis coupable d’ingratitude.

Trop souvent, je prenais pour acquis tout ce qu’elle nous offrait, tout ce qu’elle faisait pour nous, et aujourd’hui, je peux pas m’empêcher d’éprouver du regret. Le regret de ne pas l’avoir assez remercié pour ses nombreux sacrifices, de ne pas l’avoir assez félicité pour ses accomplissements, et même de ne pas lui avoir donné autant d’amour qu’elle m’en a donné.
Peut-être que tout ça sonne négatif voire déprimant, en revanche, selon moi et Emma, le Désespoir et l’Espoir sont deux faces d’une seule et même pièce, et l’un naît de l’autre. C’est pourquoi, plutôt que de se lamenter sur un passé que l’on ne retrouvera pas, nous préférons tirer une leçon de cet événement, et pouvoir se tourner vers l’avenir en étant plus forts.

Cela ne nous concerne pas que nous deux, d’ailleurs, mais tout le monde.
Rendons nous compte de la chance que nous avons de nous avoir, de la valeur inestimable de la vie, mais aussi, de sa nature
éphémère. N’oublions pas que tout peut s’arrêter à cause d’une trotinette de merde. Profitons du présent, on a pas à avoir peur de
dire à nos proches qu’on les aime, les regrets font bien plus mal que la vulnérabilité.
J’ai perdu un temps monstre à être focalisé sur des choses superficielles, en oubliant le plus important, à savoir les liens
humains, qu’on néglige trop souvent au profit du travail, de la routine, de l’habitude ou autres. Mais heureusement, les choses me paraissent plus claires à présent.

Cette tragédie aura eu le mérite de me faire murir, de changer radicalement ma vision des choses, et ce, pour le mieux. Et ce n’aurait pas été possible si ma mère n’avait pas été si forte. Si altruiste, si pleine d’amour, si sage. Je vois son décès comme un sacrifice, car depuis son accident, notre famille s’est rapprochée, j’ai renoué avec des amis perdus de vue, moi et Emmasommes plus soudés, plus forts, plus adultes, et j’ai compris lavoie que je devais suivre en tant que jeune. C’est comme si elle avait relâché tout l’amour qu’elle avait en elle pour le laisser au monde, et c’est à nous d’en faire bon usage, et de le propager.

Aujourd’hui, des gens tous différents, d’âges différents, aux passés différents, aux personnalités différentes, aux vies différentes, ne se connaissant même pas forcemment, certains mêmes qui se détestent entre-eux sont tous réunis par la même tristesse. Mais cette tristesse, cette douleur que l’on ressent face à sa perte est proportionnelle à l’amour qu’on lui porte et qu’elle nous porte. Dans chacune de nos larmes réside un souvenir heureux avec Stéphanie. Ce qui signifie que la vraie raison de ce rassemblement, c’est l’amour. Un mot qui tenait énormément à cœur à Maman, elle ne jurait que par ça, et elle avait raison. Tant de gens d’horizons différents, tous réunis par le même amour, Unis dans le deuil.

Ainsi, jusqu’à la fin, maman aura rassemblé les gens, comme elle l’a fait dans son métier, à travers la culture. Elle a dédié sa vie à unir le monde, tellement que même dans la mort, elle continue de provoquer cette union. Regardez juste le nombre que nous sommes ! Et ce, à une époque ou les gens sont de plus en plus divisés, de plus en plus séparés, on a besoin de ça. Jamais je n’aurais pu traverser cette épreuve sans ma famille, sans mes amis et sans ma sœur. Avec Emma, nous voyons ça comme son ultime « cadeau ».

Alors, pour finir j’aimerais faire quelque chose qui peut-être incongru pour des obsèques, j’aimerais lui rendre la monnaie de sa pièce, et lui donner les remerciements qu’elle mérite vraiment, en l’applaudissant, par ce qu’elle est trop forte et qu’elle l’a bien mérité.

Votre message de sympathie (=les condoléances en québécois, c'est plus joli)

Besoin d'inspiration ?

Parfois, on ne sais pas trouver les mots... Une image, ça peut aider pour commencer.
Sélectionnez dans la colonne de droite l’œuvre qui vous inspire et qui complètera votre message.
Ce visuel est l’œuvre d’un.e artiste rennais.e choisi.e par la coopérative funéraire de Rennes. Dans sa version numérique, il vous est offert.
Vous pouvez le retrouver sur un support papier de qualité, disponible auprès de l’artiste. N’hésitez pas à le/la contacter.

×

En cliquant sur le bouton ci-dessous, je reconnais avoir lu et compris la politique d'utilisation des données utilisateur. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur le site ni transmise à des tiers.

Espace publications des messages de sympathie

  1. À l’attention de la famille Cadeau

    Bonjour Louis et Emma, Je ne connaissais pas votre maman, j’ai appris la triste nouvelle suite à la discussion avec une collègue. Je sais ce qu’on éprouve quand on perd une maman aussi jeune, l’ayant vécu. Je voulais juste vous dire que je suis sûr que tout ira bien pour vous, vivez pour elle, vivez à fond votre vie car d’après ce que je lis, elle vous aimait d’un amour inconditionnel. En vous souhaitant du courage dans cette épreuve, Déborah

    Déborah Paolini /

  2. à l'attention de Louis, Emma, Marlène, Lucie et Michel

    C’est avec une immense tristesse que j’ai appris la terrible nouvelle. La disparition de Stéphanie est un choc et je sais que ces quelques mots ne pourront apaiser votre chagrin. J’espère que lorsque votre douleur d’estompera, seuls les meilleurs moments resteront. Je garderai en mémoire sa gentillesse, sa douceur et de joyeux souvenirs de notre enfance. Ma mère, mon frère Diego, mon mari Laurent et mes enfants Maxime et Nelson se joignent à moi pour vous présenter nos plus sincères condoléances. Très affectueusement Laetitia

    laetitia teboul /

Suggestions de fleuristes En accord avec la sensibilité de la Coopérative Funéraire de Rennes

La coopérative funéraire de Rennes ne vend pas de fleurs et n’est liée à aucun fleuriste. En revanche, en résonance avec l’esprit de la coopérative, nous sommes sensibles aux démarches des fleuristes qui privilégient les fleurs locales et de saison. Nous rappelons également que les bouquets champêtres ou confectionnés à partir de fleurs de votre jardin sont magnifiques et emplis de sens.
Nous avons identifié une  fleuriste sur Rennes qui travaille avec des fleurs locales et de saison. Si vous en connaissez d’autres, qui défendent cette approche, n’hésitez pas  à nous les signaler, nous les mentionnerons sur notre site.

COEUR D’ARTICHAUT

Bertille a cette particularité de ne pas avoir de magasin mais un atelier. Bertille  recueille vos souhaits et votre budget par téléphone, confectionne le bouquet et livre les fleurs sur le lieu de la cérémonie.
06 42 62 85 96
rennes.coeurdartichaut@gmail.com
https://www.instagram.com/coeurdartichaut_atelierfloral/